MENU

Blog

Faut-il travailler dur pour réussir ?

 
Oui. Il faut travailler dur pour réussir. C’est un véritable avantage concurrentiel dans l’entreprise que de savoir travailler dur.
 
Je sais que ma réponse va étonner, car je préconise d’avoir une vie équilibrée et je ne suis pas favorable aux heures interminables au bureau (voir ce podcast). 
 
Le tout est de ne pas confondre travailler « dur » et travailler « longtemps ». 
 
Certes, il y a des moments où on ne peut l’éviter. Des moments où tout se bouscule. La fenêtre de tir est là, maintenant, tout de suite, et vous êtes obligé de fournir une énorme masse de travail en très peu de temps. Et ces moments d’extrême intensité sont agréables. Et cette fatigue, mêlée au sentiment d’avoir accompli quelque chose d’important après une grosse journée, fait partie du plaisir …
 
Mais démarrer à 5h30 et terminer à 22h00 en ayant fait un non-stop ne peut pas se faire indéfiniment. Il faut être préparé. Il faut savoir pourquoi on le fait. Et ne pas éprouver de culpabilité par rapport aux sacrifices que l’on doit parfois demander à son environnement. 
 
 
On ne peut pas faire un marathon comme on court un sprint.  Ce qui vous emmènera loin, c’est bien le marathon, même si de temps en temps, il faudra sprinter pour faire la différence. Vous n’irez pas loin si vous ne prenez pas le temps de recharger les batteries. 
 
Par définition, « travailler dur » s’oppose à « travailler longtemps ». Alors, qu’est-ce que j’entends par travailler « dur » ? 
 
 
C’est principalement se focaliser sur l’essentiel.
 
Savoir se concentrer sur l’essentiel dépend de 3 choses : 
 
– identifier ses priorités.
 
Ce doit être limpide pour vous. Vous devez impérativement identifier les actions qui feront une différence majeure dans votre réussite. Ne pas vous perdre dans les 80% du travail qui ne vous donneront que 20% du résultat, mais bien l’inverse. Focalisez vous sur les 20% d’effort qui amènent 80% de résultat. Sélectionnez peu d’objectifs, vous aurez plus de chance de les atteindre. Voici un exemple : la loi du midi.
 
– être organisé
 
Vous devez avoir une vision très claire de la manière dont votre semaine, votre journée, vont se dérouler. Votre agenda doit être exhaustif et réaliste. Votre liste de tâche doit être à jour. Sans ces deux outils, vous ne pouvez pas travailler sur l’essentiel. Vous devez aussi laisser de la souplesse pour adapter votre organisation aux circonstances. Justement pour fournir un effort intense et long si nécessaire, sans vous perdre. Voici une méthode complète d’organisation : ici.
 
– être focalisé
 
On ne peut pas travailler dur et longtemps. Vous devez donc vous concentrer sur votre travail. Réserver des créneaux de votre agenda pour travailler sur vos priorités. De manière ininterrompue et régulière. Dire non aux interruptions. Abattre le travail qui doit l’être. La productivité passe par là. Travailler dur, c’est être capable de se concentrer sur une tâche à la fois et ne pas se disperser. Un autre exemple ici.
 
 
Mais c’est aussi être malin (« work smarter, not longuer ») 
 
 
– être créatif
 
Vous ne devez pas hésiter à explorer des manières originales de parvenir à vos fins. Et accepter de perdre du temps pour en gagner. Vous intéresser à des domaines différents pour vous en inspirer et enrichir le vôtre. Quand c’est long, remettre en cause les processus.  Vous devez régulièrement prendre le risque de changer les choses. 
 
– investir dans les autres
 
Vous ne réussirez rien de grand tout seul. Le temps que vous passez à construire votre réseau ou à parler à vos collaborateurs est primordial. En tant que Manager c’est essentiel. Vous ne réussirez pas sans déléguer. Vous ne déléguerez pas dans avoir investi dans la relation personnelle. C’est pour cela que les 1 à 1 figurent en priorité dans votre agenda. Pour cela aussi que vous devez être un obsédé de la délégation. Ecoutez :  « Le 1 à 1 » et « Message à ceux qui ne délèguent pas. » 
 
 – décider vite
 
Si vous savez travailler avec intensité, si vos objectifs sont limpides et si vous pouvez en toute confiance écouter l’avis de vos collaborateurs, vous trancherez vite et bien. Vous ne perdrez pas de temps en tergiversations inutiles et stressantes. Vous serez sûr de vos choix. Comment faire participer votre équipes aux décisions (sans vous perdre !) : ici
 
 
Oui, il faut travailler dur pour réussir. Mais pas bêtement …  
 
Laisser un commentaire
Vous recevrez notre newsletter, serez informé des nouveaux podcasts, pourrez intervenir sur le blog et aurez accès aux téléchargements gratuits