MENU

Blog

A moi, le chaos !

 

Soigner le mal par le mal ? Mauvaise idée … 

Si  votre entreprise est un endroit chaotique, vous serez peut-être tenté d’embaucher quelqu’un qui « prospère dans le chaos », qui « aime les environnements chaotiques », ou qui se sent « à l’aise dans les turbulences »  !

C’est assez à la mode actuellement, dans les CV des candidats qui croient que cette formule les fait passer pour des manager modernes et adaptés à la « nouvelle donne » … 

 

C’est idiot à plusieurs niveaux.

Si vous recevez en entretien une personne qui se vante de « prospérer dans le chaos », soyez assuré que celle-ci créera le chaos dans votre organisation. Ce qui est à l’opposé de ce que vous voulez obtenir.

Cela correspond à la vieille loi du « à qui profite le crime ? »La personne qui prospère dans le chaos crée le chaos pour pouvoir prospérer.

 

Malgré tout, il existe des profils exceptionnellement bons dans les situations chaotiques.

Mais ils ne se décrivent jamais comme « prospérant dans le chaos ». Ils se décrivent comme des personnes qui « créent de l’ordre à partir de la complexité », qui « inventent des processus là où il n’y avait rien »

Il se présentent comme étant capable de mettre en place des systèmes et de les adapter en fonction d’un environnement turbulent. Ils se définissent donc comme des « réparateurs » ou des « bâtisseurs« .

Ils n’ont pas peur du chaos mais ne prétendent pas que c’est une bonne chose. C’est une donnée externe, une contrainte qui leur permet de construire un système efficace.

 

Alors que faut-il faire quand un candidat prétend « aimer le chaos » ?

Je ne vous conseille pas de le rejeter tout de suite, bien sûr. Mais cela doit allumer la petite lumière rouge de la méfiance sur votre tableau de bord. 

Donnez lui une chance. Laissez le vous parler … Demandez-lui de vous raconter  ses succès et ses accomplissements. S’il vous parle naturellement des processus et des contrôles qu’il a mis en place pour éliminer le chaos, demandez des détails.

Et surtout demandez lui ce qu’il reste de ce qu’il a mis en place … Il sentira peut être ce qui est important pour vous. Et vous en dira un peu plus … Vous pourrez alors mieux l’évaluer.  Va-t-il augmenter le chaos, ou le réduire ?

Lors d’un article précédent (« notre vie tend vers le chaos« ),  je vous ai dis que tout système, laissé à lui-même, tend naturellement vers le chaos. Mais ce n’est pas souhaitable. C’est pour cela que le Management existe.

Le chaos n’est pas cool ou excitant ou signe de modernité.
Le chaos n’est pas le synonyme de créativité, de souplesse ou d’adaptabilité.  
le chaos n’est pas un bon signe ou une bonne nouvelle …

 

Le chaos, c’est juste le symptôme d’un mauvais Management .

Ne jetez pas de l’huile sur le feu en recrutant quelqu’un qui ajoutera au chaos ambiant.  😉

Laisser un commentaire
Pour accéder au contenu complet du site (podcasts, videos et documents à télécharger), il faut vous connecter
95b537c61aadb77d9b51b364996cdf32LL