MENU

Podcasts: Vacances et Délégation !

L’approche des vacances est une occasion en or pour accélérer votre délégation et ainsi améliorer votre management. En plus, cela vous permettra de partir plus zen.

Episode 1 : préparation

  • les absences sont une occasion de déléguer
  • Distinguez ce qui est délégable de ce qui ne l’est pas

Episode 2 : action

  • Restez joignable pour ce qui n’est pas « délégable », mais …
  • Ayez un référent !
  • Pas de temps réel !

Episode 3 : délégation

  • La délégation est un processus, donc il faut vous y prendre à l’avance
  • Avant le départ, …
  • Après le retour, … 

2 commentaires

  1. Bonjour.

    Pourquoi doit-on demander au collaborateur d’accepter la délégation avant de lui avoir donné les détails ?

    En tant que collaborateur, j’aurais tendance à demander plus d’informations avant de m’engager, ou même à refuser directement, faute d’éléments. Et dans tous les cas, je me réserverais le droit de revenir sur mon accord en fonction des explications… Ou alors je me sentirais piégé, ce qui est sans doute pire pour tout le monde.

    Th.

    1. Bonjour Thierry,

      La question est intéressante et j’y réponds dans le podcast sur la délégation, qui reparaîtra sous la forme « reloaded » dans quelques semaines 😉

      Mais pour répondre :

      L’approbation et la description détaillée sont effectivement deux étapes différentes.

      L’approbation vise à ouvrir le canal de communication.
      La description prépare les modalités, la manière dont la délégation pourra se faire.

      Si vous commencez par la description, votre collaborateur aura une écoute sélective. Il écoutera, non pas pour se projeter et construire avec vous, mais pour détecter ce qui pourrait lui faire refuser ou pas la mission.

      De fait :
      – cet accord préalable est indispensable pour vous parce qu’il rend la phase description plus efficace.
      – cet accord préalable est possible pour lui parce qu’il va construire avec vous les étapes d’après.
      On ne négocie plus si on délègue ou pas, mais les conditions de la délégation. Tous les deux, vous voulez que ça marche.

      Concrètement :

      Si votre collaborateur vous répond, « je ne peux pas accepter sans connaître tous les détails, sinon j’ai l’impression de me faire avoir … » (réponse typique d’un « C »), vous lui expliquez : « oui, je comprends, mais avant de me lancer dans les détails, j’ai besoin de savoir si ça t’intéresse. Ensuite, nous allons tous les deux faire en sorte que tu puisses le faire, c’est tout l’objet de l’étape d’après. ».

      Voilà pour les grands principes. On entrera encore dans le détail dans le podcast.

      Par exemple : que faire s’il dit non. Ou s’il dit : oui ça m’intéresse mais j’aimerais y réfléchir avec tous les détails en main. etc.

Laisser un commentaire
Vous recevrez notre newsletter, serez informé des nouveaux podcasts, pourrez intervenir sur le blog et aurez accès aux téléchargements gratuits