MENU

Podcasts: DISC Reloaded – Améliorez votre communication managériale

En tant que Manager, il est impératif que vous maîtrisiez votre communication. Vous verrez cela à longueur d’article sur le management.

On vous dira aussi que votre équipe doit être composée de profils complémentaires … Tout en vous disant qu’il faut que ces personnes s’entendent entre elles … 

On vous dira plus rarement comment faire dans le détail et de manière pragmatique.

Nous avons bien sûr un outil efficace pour réaliser cela : le modèle DISC.

  1. Vous avez besoin d’un modèle de communication
  2. Le modèle DISC en résumé
  3. Pourquoi ce modèle et pas un autre ?
  4. Conseils pour démarrer

Pour passer le test, cliquez ici

3 commentaires

  1. Dans l’épisode 4 du DISC reloaded, le passage sur la communication a attiré mon attention. Cédric Watine partage l’extrait d’un magazine féminin
    « Dans toute communication orale, le message ne compte que pour 7%, le ton pour 38% et le non verbal pour 55 %… Je ne sais pas si les pourcentage sont vrai, c’est surement pas très scientifique. »

    Alors, Croyance ou Vérité ? D’où viennent ces chiffres ?

    Pour les D, Sachez
    1) Cette croyance est FAUSSE
    2) Mais qu’elle est néanmoins prouvé SCIENTIFIQUEMENT

    Pour les C,

    La règle 7% :38% :55% est issue des travaux d’Albert Mehrabian, professeur de psychologie à Berkley, qui cherchait à mesurer l’appréciation d’un message relatif aux émotions. Je vous réfère à l’article que j’ai posté sur ce sujet : « Peut-on convaincre sans les mots ? » pour plus de détails. (https://www.linkedin.com/pulse/peut-on-convaincre-sans-les-mots-martin-boulanger)

    Pour les I,

    Selon Mehrabian, c’est l’appréciation ou le rejet des émotions qui est communiqué selon le ratio 7:38:55. Intéressant ! Il n’est donc plus question de communication mais de pouvoir de conviction.
    La distinction est ténue – ce qui explique l’amalgame – mais elle existe. Le nom verbal n’influence donc pas tant votre communication, mais votre pertinence et votre capacité à convaincre.

    En résumé, L’IMPACT de toute communication dépend du message pour 7%, du ton pour 38% et du non verbal pour 55 %.

  2. Oui, c’est tout à fait intéressant.

    Ce qui importe avant tout, c’est la COHERENCE entre la signification du message délivré et le non verbal qui y sera associé.
    Vous pouvez dire quelque chose de tout à fait pertinent, mais si vous avez l’air d’en douter, on retiendra surtout que vous doutiez en le disant …

    Par ailleurs, très souvent, quelques semaines après une conversation informelle, on ne sait plus trop de quoi on a parlé, mais on se souvient très bien si c’était agréable ou pas, si notre interlocuteur était « intéressant », ou « fatigant », etc. Nouvelle preuve, s’il en faut que la forme est primordiale.

    Merci, pour ces précisions !

Laisser un commentaire
Vous recevrez notre newsletter, serez informé des nouveaux podcasts, pourrez intervenir sur le blog et aurez accès aux téléchargements gratuits